Fêter Halloween comme aux États-Unis
Pexels

Les arbres changent de couleurs, les écharpes sortent des placards et les chocolats chauds réchauffent les estomacs : c’est sûr, l’automne est déjà bien installé. Et bientôt, il sera temps de fêter Halloween ! Concours de déguisements, citrouilles creusées et récoltes de bonbons… Comment célébrer Halloween comme à l’Américaine ? Avant de découvrir nos conseils pour une Halloween réussie, revenons ensemble sur l’origine de cette fête.

Particulièrement célébrée dans les pays anglophones, la fête d’Halloween est à l’origine une fête celtique. En Irlande, l’année se terminait le 31 octobre. Et selon les légendes, les morts profitaient de cette nuit pour revenir hanter les vivants. Les Irlandais se déguisaient alors en personnages effrayants pour faire peur aux fantômes. Cette tradition s’est implantée aux États-Unis au fur et à mesure de l’immigration irlandaise.

Quant au terme Halloween, il viendrait du christianisme ! Le mot anglais Halloween serait une sorte de raccourci de l’expression « All Hallows Eve », qui signifie « le soir de tous les saints ». C’est-à-dire la veille de la Toussaint !

1Fêter Halloween en décorant sa maison

Pexels

Aux États-Unis, il n’est pas rare de voir des maisons complètement recouvertes de décorations d’Halloween. Dès le mois de septembre, la plupart des magasins vendent des décorations de saison, des simples squelettes en plastique jusqu’aux mannequins de sorcières poussant des cris quand on s’en approche. Certains quartiers organisent même des concours de la maison la mieux décorée.

Il est tout à fait possible de décorer son appartement dans l’esprit d’Halloween, tout en ayant un budget restreint. Utilisez des courges et des citrouilles de saison, ainsi que des feuilles d’automne pour rester dans l’esprit du moment. Pensez aussi aux décorations DIY, à faire soi-même : des fausses araignées en cure-pipes, des chauves-souris découpées dans du carton noir…

2Fêter Halloween en creusant une citrouille

Pixabay

Aujourd’hui, c’est la citrouille qui représente au mieux l’esprit d’Halloween. Et pourtant, à l’origine on creusait un… navet. C’est à la légende de Jack-o’-lantern qu’on le doit. Dans ce conte, le personnage est condamné à errer éternellement dans l’obscurité en s’éclairant d’un tison ardent posé au creux d’un navet sculpté. Heureusement, la citrouille – plus facile à sculpter, a fini par le remplacer !

Allez vite acheter une citrouille et amusez-vous à l’agrémenter d’un dessin simple ou d’une oeuvre d’art complexe. Mais attention, une citrouille finit par pourrir, qu’on la place dehors ou dans son appartement. Ne la sculptez pas trop en avance du 31 octobre…

Téléchargez notre guide gratuit sur Global Lingua

3Fêter Halloween avec un costume, effrayant ou non

Unsplash

S’il y a bien une tradition qui a pris de l’ampleur en dehors des pays anglophones, c’est le fait d’organiser des soirées déguisées. Une sorte de “trick or treat” pour les grands enfants et les adultes, où chacun peut s’amuser en choisissant un déguisement effrayant, drôle ou sexy. Tous les ans, c’est à celui qui trouvera le meilleur déguisement en rapport avec l’actualité du moment (une vedette qui fait parler d’elle par exemple) ou le déguisement le plus terrifiant. C’est l’occasion de tester les fausses plaies en latex, le faux sang et les cornes de démon pour se transformer en monstre

Et pour les plus motivés, il n’est pas rare que certains bars organisent des concours de déguisement. C’est une bonne manière de fêter Halloween entre amis, sans forcément devoir le faire chez soi. Encore faut-il avoir des amis qui aiment se déguiser ! Mais pour Halloween, on peut faire un effort.

Précédent