Avoir une bonne prononciation en anglais et maîtriser l'accent tonique
Unsplash

L’apprentissage de l’anglais académique se concentre bien trop sur l’aspect écrit et lu de la langue. Pourtant, avoir une bonne prononciation en anglais est une étape essentielle pour maîtriser cette langue étrangère. Car il ne s’agit pas seulement de savoir prononcer certains sons difficiles, il faut aussi avoir le bon ton en anglais, la bonne accentuation des mots en anglais et garder le rythme…

Quand on parle anglais, on ne se contente pas d’essayer d’avoir un bel accent. Il faut faire attention à son articulation, son intonation, son ton, son rythme et maîtriser l’accent tonique anglais. Mais comment apprendre toutes ces subtilités quand on se contente de lire des cours en ligne ?

Comment avoir une bonne prononciation en anglais?

  • Variez les types de médias et les accents (UK, USA, Australie…)
  • Se lancer dans de longues conversations
  • S’enregistrer pour mieux entendre ses erreurs

Voici 3 conseils simples pour améliorer sa prononciation en anglais et que nous développons dans cet article…

Miser sur plusieurs types de médias

Pour vous assurer d’apprendre aussi bien l’orthographe d’un mot que sa phonétique et son accentuation, regardez des films ou des séries télé avec les sous-titres en anglais. C’est une bonne manière de saisir en même temps l’orthographe d’un mot et sa prononciation. N’oubliez pas de varier les accents !

N’hésitez pas non plus à regarder l’actualité, que ce soit à travers des chaînes d’informations anglophones ou grâce à de courts clips vidéo sur Youtube. De nombreuses émissions américaines proposent des extraits sur Internet, comme “The Ellen DeGeneres Show”, “Last Week Tonight with John Oliver”, ou “The Daily Show with Trevor Noah”. À force d’écouter des conversations en anglais, vous entraînez votre oreille à reconnaître les subtilités du langage.

Oser engager la conversation

Une fois que vous avez acquis un bon niveau d’anglais, en tout cas assez bon pour former des phrases, lancez-vous ! Il est important de pratiquer sa prononciation et sa diction lors de discussions avec des anglophones. Si vous n’avez pas l’occasion de croiser régulièrement des Anglais (ou que vous ne voulez pas aborder tous les touristes que vous voyez), renseignez-vous sur les rencontres qui se déroulent dans votre ville : réunions entre expatriés ou entre Erasmus, rencontres dans des pubs lors de matchs importants, etc…

Pour améliorer sa prononciation en anglais il faut discuter avec des anglophones
Unsplash

Vous pouvez aussi rechercher des interlocuteurs sur Internet ! Échangez avec quelqu’un qui veut apprendre le français et qui accepterait de vous aider à améliorer votre prononciation en anglais.

S’enregistrer pour cibler ses erreurs

Enfin, essayez de vous enregistrer en train de parler en anglais. Vous pouvez raconter votre journée, vos vacances, ou même lire un livre en anglais… L’important, c’est de pouvoir vous réécouter afin de cibler les mots qui vous ont demandé des efforts et les endroits où vous avez hésité. Cela vous aidera peut-être à réaliser que vous prononcez mal certains termes. Si vous aimez les défis et que vous souhaitez améliorer votre élocution, enchaînez les virelangues. Ces phrases compliquées à prononcer sont efficaces pour votre apprentissage.

Quand on parle, on a tendance à se concentrer sur ce qu’on souhaite raconter, sur le vocabulaire dont on a besoin et sur la structure de notre phrase. En vous réécoutant, vous pourrez mettre tout ça de côté pour vous concentrer sur votre articulation, votre intonation, votre rythme et votre accentuation. Rappelez-vous, c’est ce qui fait une bonne prononciation en anglais.