Étudiant polyglotte à Montréal
Shutterstock

Combien de langues étrangères peut-on apprendre avant d’être satisfait ? Pour certains polyglottes, plus on apprend de langues, et plus on a envie d’en apprendre des nouvelles. Curieux de savoir quel était le plus grand polyglotte au Canada, Babbel a lancé un appel à témoins. Le choix du jury s’appelle Georges Awaad, c’est un polyglotte à Montréal et il parle plus d’une douzaine de langues !

Si vous habitez à Montréal, il y a de fortes chances que vous entendiez plusieurs langues dans votre journée, notamment le français et l’anglais. C’est d’ailleurs pour ça que de nombreuses personnes décident d’apprendre l’anglais à Montréal. Mais George Awaad est allé beaucoup plus loin dans son apprentissage des langues étrangères. Pour le plus grand polyglotte à Montréal, tout a commencé à l’âge de 10 ans, quand il a demandé à ses grands-parents de l’aider à améliorer ses connaissances en arabe.

Devenir polyglotte à l’oreille

En entrevue pour La Presse Canadienne, l’étudiant en linguistique de Montréal explique qu’en découvrant son intérêt pour les langues, ses parents lui ont expliqué qu’il existait des sites en ligne pour apprendre plusieurs langues. Très vite, Georges Awaad devient accro à Google Traduction.

Apprendre plusieurs langues et devenir polyglotte à Montréal
Shutterstock

Aujourd’hui, l’étudiant de 20 ans est capable de parler dans 19 langues différentes, apprises en écoutant des chansons, des conversations ou des vidéos Internet. “Je suis une personne très auditive, alors j’essaie de m’exposer autant que possible à la langue, en écoutant de la musique, des vidéos, des films si je les trouve, et en écoutant des conversations et en en partageant avec des amis”, explique-t-il.

Et sa méthode fonctionne ! Au total, ce polyglotte parle français (sa langue maternelle), arabe, anglais, japonais, mandarin, espagnol, portugais, italien, allemand, russe, hébreu, roumain, suédois, géorgien, arménien, cantonais, coréen, néerlandais et même espéranto. À ce stade, on peut même dire que c’est un hyperpolyglotte.

Son secret pour apprendre autant de langues ? S’amuser ! “C’est plus une passion pour moi, dit-il. C’est plus facile pour moi de faire l’effort d’apprendre parce que j’aime ça vraiment. Cela ne me donne pas l’impression de travailler.”

Quel avenir pour ce polyglotte ?

Ce que Georges Awaad préfère dans le fait de connaître autant de langues, c’est de pouvoir servir d’interprète lors de voyages (comme au Japon, avec sa famille), mais aussi rencontrer de nouvelles personnes et découvrir de nouvelles cultures. Pour lui, connaître plusieurs langues étrangères permet de “comprendre le monde tellement mieux et à un niveau plus profond”.

Être polyglotte pour voyager
Shutterstock

Outre le monde, ce sont aussi les études qui s’ouvrent à lui. L’étudiant espère obtenir un diplôme en linguistique à l’Université McGill, puis une maîtrise et un doctorat. Le tout en continuant à apprendre d’autres langues. Beau programme pour ce polyglotte à Montréal !

Cela vous a-t-il donné envie d’apprendre de nouvelles langues étrangères ? Si vous pensez avoir encore besoin d’un peu de motivation ou de conseils, téléchargez notre guide d’apprentissage gratuit !