Histoire du Oxford English Dictionary
Pixabay

On pensait que la chose la plus incroyable à propos du Oxford English Dictionary, c’était le nombre d’années qu’il avait fallu pour terminer de fabriquer la première édition au complet… 70 ans pour créer un dictionnaire, c’est long. Et pourtant, l’histoire de ce dictionnaire anglais n’a pas fini de vous étonner. En effet, après des années de recherches et des centaines de fascicules publiés, les rédacteurs se sont rendu compte qu’ils avaient oublié d’inclure un mot.

Petite histoire du Oxford English Dictionary

Pour mieux comprendre cet oubli, il faut se renseigner sur la façon dont a été rédigé le dictionnaire. C’est en 1857 que l’idée prend forme, quand Richard Chenevix Trench reproche aux dictionnaires actuels de vouloir « dicter » l’usage des mots plutôt que d’en faire un inventaire. Selon lui, il faudrait que le dictionnaire retrace l’histoire de chaque mot, puis qu’il l’illustre par des citations, afin de nuancer les sens et de préciser les différents emplois apparus au fil du temps.

Trench décide alors de lancer un appel public à d’éventuels collaborateurs bénévoles : il demande à la population britannique d’envoyer à son équipe des fiches incluant toute citation illustrant le sens ou l’emploi d’un mot, ainsi que la référence précise. Dix ans plus tard, l’enthousiasme de la population faiblit, et James Murray, le nouveau directeur de rédaction du projet, nommé en 1879, décide d’inclure des bénévoles des États-Unis et des colonies britanniques.

Un mot oublié parmi plus de 250 000 entrées

Tous les jours, près de 1000 fiches arrivaient dans le bureau de Murray, où elles étaient triées et classées, avant d’être entreposées dans des boîtes ou sur des tables. Au fil des années, des fiches ont failli brûler, se sont perdues en Irlande ou ont servi de nourriture aux souris. On comprend donc mieux comment un mot a pu être oublié !

Car si vous feuilletez la première édition du Oxford English Dictionary, vous ne trouverez nulle part mention du mot… « bondmaid ». « Les feuillets étaient tombés derrière des livres, et les éditeurs n’avaient jamais remarqué qu’ils avaient disparu », a écrit Simon Winchester à ce sujet dans « The Meaning of Everything ». Il fallut plusieurs années pour que l’absence de ce mot fût remarquée, et finalement ajoutée dans l’édition du dictionnaire de 1933. Pourtant, Murray semble avoir eu du mal à se remettre de cet oubli, puisque 14 ans après l’omission du mot « bondmaid », il s’en plaignait encore… D’ailleurs, une lettre écrite en 1901 pour un contributeur le prouve : « Aucune des 30 personnes (au moins) qui ont vu le travail à divers stades [du projet] n’a remarqué l’omission. Le phénomène est absolument inexplicable, et on l’aurait cru impossible au vu de notre organisation minutieuse. »

Reste à savoir si l’oubli du mot « bondmaid » était si terrible, sachant que ce terme désignant « une femme esclave » était surtout utilisé au 16e siècle.